5.64

Home
Su
1.
2.
3.
4.
5.
6.

 

Ici on voit que le solipsisme, développé en toute rigueur, coïncide avec le réalisme pur. Le je du solipsisme se réduit à un point sans extension et il reste la réalité qui lui est coordonnée.

5.641    Il y a donc réellement un sens selon lequel il peut être question en philosophie d’un je, non psychologiquement.

Le je fait son entrée dans la philosophie grâce à ceci, que « le monde est mon monde ».

Le je philosophique n’est ni l’être humain, ni le corps humain, ni l’âme humaine dont s’occupe la psychologie, mais c’est le sujet métaphysique, la limite – non pas une partie du monde.