5. (00)

Home
Su
1.
2.
3.
4.
6.

 

La proposition est une fonction de vérité des propositions élémentaires.

(La proposition élémentaire est une fonction de vérité d'elle-même.)

5.01    Les propositions élémentaires sont les arguments de vérité de la proposition.

5.02    Il est facile de confondre les arguments des fonctions avec les indices des noms. Je connais en effet aussi bien sur un argument que sur un indice la signification du signe qui les contient.

Chez Russell « c  » dans « +c », par exemple, est un indice qui montre que le signe dans son ensemble est le symbole de l’addition pour les cardinaux. Mais cette dénotation repose sur une convention arbitraire, et l’on pourrait, au lieu de « +c », choisir un signe simple ; dans « ~p » au contraire, « p » n’est pas un indice mais un argument : le sens de « ~p » ne peut pas être compris sans qu’ait été compris auparavant le sens de « p ». (Dans le nom Julius Caesar, Julius est un indice. L’indice est toujours une partie de la description de l’objet au nom duquel nous l’apposons. Par exemple : le Caesar parmi les membres de la gens Julia.)

La confusion de l’argument e de l’indice est à la base, si je ne me trompe, de la théorie de Frege sur la signification des propositions et des fonctions. Pour Frege, les propositions de la logique étaient des noms, et leurs arguments des indices de ces noms.

5.1 - 5.6