3.32

Home
Su
1.
2.
3.
4.
5.
6.

 

Le signe est ce qui est perceptible aux sens dans le symbole.

3.321    Deux symboles différents peuvent avoir leur signe en commun (écrit ou parlé, etc.) — ils dénotent alors de manières différentes.

3.322    Que nous dénotions deux objets par le même signe, mais selon deux modes de dénotation différents, ne peut jamais indiquer la marque commune de ces objets. Car le signe est arbitraire. On pourrait donc aussi bien choisir deux signes différents, et où serait alors le caractère commun dans la dénotation?

3.323    Dans la langue usuelle il arrive fort souvent que le même mot dénote de plusieurs manières différentes — et appartienne donc à des symboles différents -, ou bien que deux mots, qui dénotent de manières différentes, sont en apparence employés dans la proposition de la même manière.

Ainsi le mot « est » apparaît comme copule, comme signe d'égalité et comme expression de l'existence; « exister » comme verbe intransitif, à la façon d'« aller »; « identique » comme adjectif qualificatif; nous parlons de quelque chose, mais disons aussi que quelque chose arrive.

(Dans la proposition « Brun est brun » — où le premier mot est un nom de personne, le dernier un adjectif qualificatif —, ces deux mots n'ont pas simplement des significations différentes, ce sont des symboles différents.)

3.324    Ainsi naissent facilement les confusions fondamentales (dont toute la philosophie est pleine).

3.325    Pour éviter ces erreurs, il nous faut employer une langue symbolique qui les exclut, qui n'use pas du même signe pour des symboles différents, ni n'use, en apparence de la même manière, de signes qui dénotent de manières différentes. Une langue symbolique donc qui obéisse à la grammaire logique - à la syntaxe logique.

(L'idéographie de Frege et de Russell constitue une telle langue, qui pourtant n'est pas encore exempte de toute erreur.)

3.326    Pour reconnaître le symbole sous le signe, il faut prendre garde à son usage pourvu de sens.

3.327    Le signe ne détermine une forme logique que pris avec son emploi logico-syntaxique.

3.328    Si un signe n'a pas d'usage, il n'a pas de signification. Tel est le sens du rasoir d’Occam.

(Si tout se passe comme si un signe avait une signification, alors il a une signification.)